Le 12ème ango d’hiver s’est bien déroulé à Kanshoji. Durant cette période de formation, le moine Mokusho Eric Hadjadj, du Centre Zen de Limoges, a pris la fonction de shuso, premier des moines, guidant par son exemple les cinq autres participants.

Tout au long des trois mois, des membres de la Sangha sont venus –quelques jours ou quelques mois – pour soutenir ce temps de pratique excellente.

Le Révérend Sokan d’Europe Minegishi Roshi, nos amis Rev. Seijo et Dokan Crépon du temple Kokaiji de Vannes, ainsi que la Rév. Kōren Robel du temple de Myô-Unji sont venus donner des enseignements.

 

 

Ango signifie : demeurer dans la tranquillité ; c’est vivre la vie quotidienne l’esprit en paix.

L’abbé fondateur du monastère, le Todo Taiun Roshi, a dit à propos du ango lors de la cérémonie de clôture :

Trois mois passés ensemble à maintenir le corps de Bouddha,
à voir de ses yeux de profonde sagesse
qu’en fait rien ne fait obstacle à la vérité, qu’elle est toujours là sous nos yeux.
Trois mois à voir que c’est nous qui nous attachons nous-mêmes.
Trois mois à voir qu’il est toujours possible, et à tout moment,
d’échapper à son karma, de tenir en respect sa conscience discriminante.

 

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.