12 – 16 mars 2020

Hōkan Saitō Rōshi naît au Japon, en 1942. Bien que fils d’une famille de temple, il étudie la physique et travaille dans l’industrie. C’est grâce à sa pratique des arts martiaux qu’il s’intéresse au zazen.

Le temple de Eiheiji

En 1973, il reçoit l’ordination de moine et suit une formation au monastère Zuiōji, sous la direction de Ikkō Narasaki Rōshi dont il reçoit plus tard la transmission. Il pratiquera 40 ans à Zuiōji – en tant que jeune moine en formation au début, puis en tant qu’enseignant. Il est jisha (assistant) de Narasaki Rōshi lorsque celui-ci devient vice-abbé de Eiheiji. Après la mort de son maître, il continue d’enseigner à Zuiōji.

De 2012 à 2017, il est également godō (responsable de l’enseignement) à Eiheiji. En 2018, il devient abbé de Kōtaiji, à Nagasaki.

Sur les traces de son maître, Saitō Rōshi s’efforce, aussi fidèlement que possible, de pratiquer et enseigner selon le dharma transmis par les bouddhas et patriarches.

Il a participé de nombreuses fois aux angos organisés pour des moines occidentaux, que ce soit en tant qu’abbé ou enseignant.

Son enseignement portera sur le Bendōhō, « Modèle pour la pratique de la Voie » – de Dōgen Zenji, un des six textes du Eihei Shingi (« Les règles de vie au temple de Eiheiji »). Maître Dōgen y traite de la pratique jour et nuit dans un sōdō (salle des moines), telles que la façon de dormir, de se lever, de se laver le visage, de mettre le kesa, de s’incliner face aux autres et de pratiquer encore et encore zazen.
Dōgen Zenji enseigne : « La façon dont nous nous comportons est le Dharma du Bouddha, la façon dont nous faisons les choses est le principe essentiel. »

 

Frais d’inscription : 50€ par jour. Forfait pour les 5 jours : 200€

Si vous souhaitez vous inscrire à ces conférences ou si vous voulez plus d’informations, merci de contacter le secrétariat de Kanshoji via secretariat@kanshoji.org ou le 0553520635